Le Passé Compliqué

 

Le Passé Compliqué est le premier roman de Marie Kocajda-Tanguy. Dans cette histoire trouble, elle nous entraîne dans un scénario captivant où intrigue et rebondissements nourrissent le suspens;

… Vouloir envers et contre tout retrouver une mère disparue depuis dix-sept ans n’est pas une simple affaire. Sa mort annoncée n’a jamais convaincu Clara, une jeune femme notaire exerçant à Paris. Retrouver Liane ne quittera plus l’esprit de l’héroïne. Les questions qu’elle se pose ont besoin désormais de réponses afin de trouver la sérénité qui lui manque cruellement pour avancer dans la vie. À trente ans, le moment de donner un grand coup de pied dans la fourmilière familiale s’annonce. Percer le secret de la mystérieuse disparition est un projet fou, Clara le comprendra à ses dépens… les travers d’un homme cynique contrarieront l’avancement de son enquête, menée au même titre qu’un policier.

La pugnacité de Clara et son courage exemplaire dans la recherche de la vérité retiendront l’attention du lecteur, particulièrement au vu des embûches qui jalonneront son parcours.

17 € – Participation de 3€ aux frais de port

6 commentaires


  1. Bonjour Madame Kocajda,
    J’ai aimé notre échange au château de Castries le dimanche 17 septembre dernier.
    Un lieu inspirant, propice aux belles rencontres, plein de délicatesse et de joliesse.
    J’ai lu votre roman Le passé compliqué avec beaucoup d’intérêt. Dans l’intimité du soir, il me tardait de retrouver Clara pour poursuivre sa quête de la vérité.
    L’histoire, écrite avec application et relief, est invraisemblable et pourtant si crédible, dramatique et humaine, avec des rebondissements et de l’émotion.
    Le lecteur va de surprise en surprise, et vous avez su étirer le temps pour nous rendre le suspense plus intense.
    Quelle surprise au chapitre 9 lorsque le lecteur apprend que Pierre Jodac est Paul Vallon, frère de Charles !
    Qu’est devenu cet infâme personnage ? Peut-être aurai-je la réponse dans le thriller qui donne suite L’Encre du Vice ?
    Je vous remercie d’avoir su écrire les profils complexes de vos personnages qui me sont devenus familiers et attachants au fil de ma lecture.
    Où serez-vous en dédicace au mois de novembre et de décembre ? Il me serait fort agréable de vous revoir.
    Au plaisir de nous rencontrer prochainement.
    Merci, madame Kocajda.
    Bien cordialement.
    Brigitte

    Répondre

  2. Bonjour Marie,
    J’ai fini ce week-end  » le passé compliqué », je ne suis pas rapide mais je ne peux pas tout faire !!! Je me suis régalée, j’ai bien aimé commencer par un secret de famille pour finir par une intrigue policière….il me tarde de lire la suite, c’est sûr il en faut une, il ne peut pas partir comme cela ce pierre Jodac !!!
    Sohie Olivet-vernier

    Répondre

  3. Bonjour Madame Kocajda-Tanguy,
    J’ai eu l’occasion de vous rencontrer le 21 septembre dernier au Salon du Livre à Saint Jean de Maruejols où j’ai fait l’acquisition d’un de vos romans : Le Passé Compliqué.
    Ce petit message afin de vous dire combien la lecture de ce livre m’a comblée….J’ai de suite adhéré à ce nouveau temps de conjugaison que j’ai été curieuse de découvrir… j’ai véritablement été emportée ;
    Je viens tout juste d’en achever la lecture car depuis ce début d’année j’avais pas mal de livres à lire et j’avoue que là je suis vraiment sous le charme, enchantée tant par le fond que par la forme, vos descriptions sont d’une rare élégance, votre récit bien constitué, votre plume précise et claire jusque dans le détail et l’ensemble est très agréable, je tenais à vous le dire. Mon mari l’a lu aussi et nos points de vue sont véritablement semblables ….alors un grand MERCI à vous, vous nous avez fait passer de très bons moments.
    Une suite à ce beau roman… avec pourquoi pas la création d’un autre temps de conjugaison ne serait-t-elle pas à envisager ?
    Bien cordialement,
    Gachon Bernadette

    Répondre

  4. Bonjour madame,
    J’ai lu cette semaine votre roman « le passé compliqué » que je n’avais pas encore lu depuis mon achat à Saint-Ambroix au mois de novembre dernier.
    Comme convenu lorsque nous nous sommes vues en début de mois aux jardins de la Fontaine, voici mes impressions.
    Tout d’abord j’ai beaucoup aimé, quand on le commence on ne peut plus le quitter.
    Vous tenez en haleine votre lecteur et vos personnages (outre le méchant) sont tous très attachants.
    Juste un petit bémol, sur la fin, j’aurai bien aimé que vous fassiez souffrir le tortionnaire (j’aime bien quand les bons sentiments gagnent).
    J’aimerais bien une suite à cette histoire, connaître le cheminement psychologique des deux femmes qui toutes deux ont souffert d’un fou et leur donner pleins pouvoir pour se bagarrer jusqu’au bout pour qu’enfin la vérité éclate sur cet homme et qu’elles puissent enfin vivre en paix.
    Lorsque des romans se terminent afin que la lecture imagine la suite, je reste toujours sur ma faim car je n’ai pas l’imagination des romanciers.
    J’aime lire, j’aime écrire mais même si je peux raconter des petites histoires à mes petits-enfants, je n’ai pas l’imagination fertile d’une romancière ; au cours de mes lectures je suis très souvent subjuguée par les mises en situations, les détails, le cheminement des protagonistes… qui amènent le lecteur à entrer dans la direction où veut nous mener l’auteur.
    PS : je suis bien entendu partante pour acheter un autre de vos ouvrages. J’espère que nous aurons l’occasion très prochainement de nous revoir lors d’une manifestation dans la région je suis désolée, je viens de voir ce soir qu’aujourd’hui il y en avait une à Lunel.
    Bien cordialement
    Brigitte Bertoux

    Répondre

  5. Bonjour madame,
    En ce dimanche 16 juin vous m’avez tellement bien parlé de vos ouvrages que j’ai immédiatement eu envie de lire ce livre. Je vous avais précisé être une lectrice très lente mais cette histoire tellement proche de votre engouement à me le résumer m’a captivée et je n’ai jamais lu aussi vite. J’ai adoré votre façon d’écrire et de me tenir en haleine jusqu’au bout. Avez-vous fait une suite ? Comment me procurer vos autres livres car je suis impatiente de continuer à découvrir vos écritures. Je vous dis BRAVO pour m’avoir autant intéressée et captivée.
    Merci pour ces moments prenants, palpitants. J’espère avoir de vos nouvelles rapidement.
    Encore bravo et surtout continuez à nous fasciner.
    Très cordialement,
    Géraldine THOURY

    Répondre

  6. Chère Madame Kocajda,
    Je me permets de vous envoyer ce mail pour vous dire que j’ai dévoré en 2 jours votre livre « Le passé compliqué »
    C’est la première fois de ma vie que j’écris à une auteure pour dire mes sentiments mais j’écoute ma meilleure amie que vous avez rencontrée à Montbrun les Bains et qui vous a acheté ce livre pour me l’offrir. D’ailleurs vous avez eu la gentillesse de le dédicacer. Merci bien.
    L’intrigue nous tient en éveil tout le long du livre, il est difficile de le quitter pour réaliser d’autres tâches. Je me réjouissais d’y revenir pour savoir la suite.
    Ainsi, je n’ai plus qu’à prendre mon mal en patience pour connaitre l’évolution de ce beau roman.
    Merci pour ce beau moment de lecture et d’évasion.
    Anne-Françoise Gaspar de Suisse

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *